Suivez-nous sur

Actualités

Goma : La Première ministre Judith Suminwa en mission pour renforcer l’engagement gouvernemental dans l’Est

Publié le

sur

Goma, RDC – La Première ministre de la République démocratique du Congo, Judith Suminwa, a poursuivi sa tournée dans l’est du pays en arrivant à Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu. Cette visite fait suite à son passage au Sud-Kivu, où elle a présidé la cérémonie marquant le retrait de la MONUSCO de cette province.

À sa descente d’avion, la cheffe du gouvernement a exprimé l’importance symbolique et pratique de cette visite. « C’est ma première fois en tant que Première ministre de venir à Goma, au Nord-Kivu, une province meurtrie », a-t-elle déclaré. Elle a souligné la nécessité de rencontrer les habitants, les autorités provinciales, locales et les chefs coutumiers pour échanger sur les ajustements nécessaires aux interventions gouvernementales.

Lors de ses premiers mots à Goma, Judith Suminwa a insisté sur l’importance de commencer sa tournée par les provinces affectées par la guerre.

“Ce n’est pas ma première fois d’arriver ici, mais c’est ma première fois en tant que Première ministre. Je me devais de commencer par ici car les problèmes, on les connaît, mais il est toujours important de venir, de rencontrer la population, les autorités locales, les chefs coutumiers et pouvoir échanger avec eux”a-t-elle déclaré.

Elle a ajouté que cette démarche vise à démontrer la solidarité du gouvernement envers une population résiliente, et particulièrement envers les femmes. « Nous sommes là et ce ne sont pas des populations abandonnées », a-t-elle affirmé, soulignant l’engagement du gouvernement à ajuster ses interventions en fonction des réalités locales.

Delphin Kankolongo

Publicité

Actualités

Réunion Économique : La Première Ministre Judith Suminwa Dévoile des Mesures pour Stabiliser le Franc Congolais et Relancer les Projets Stratégiques

Publié le

sur

Rédigé par

17 juillet 2024 | La Première Ministre Judith Suminwa Tuluka a présidé la réunion du Comité de Conjoncture Économique, centrée sur la stabilisation du franc congolais et la protection du pouvoir d’achat des citoyens. Plusieurs mesures cruciales ont été adoptées pour répondre à ces défis.

Parmi les mesures principales, on trouve la rationalisation et la régulation des dépenses publiques, ainsi que la mise en place d’une discipline budgétaire stricte pour le Trésor. Ces actions visent à assurer une gestion plus efficace des ressources de l’État. La Banque Centrale du Congo (BCC) interviendra également de manière ciblée sur le marché de change pour stabiliser la monnaie nationale.

En outre, la relance des projets stratégiques tels que le Programme de Développement Local des 145 Territoires (PDL-145) a été confirmée, soulignant l’engagement du gouvernement à poursuivre des initiatives de développement durable.

Le comité a aussi mis en place des mécanismes rigoureux pour lutter contre la fraude minière et pétrolière, visant à maximiser les recettes de l’État. Les Ministres du Budget et des Finances ont été chargés de prendre des actions immédiates pour garantir l’exécution efficace de ces mesures.

Delphin Kankolongo

Continuer la lecture

Actualités

Clôture de la 4ème Promotion de l’École de Guerre de Kinshasa : La Première Ministre Judith Suminwa Remet les Brevets aux 25 Lauréats

Publié le

sur

Rédigé par

Kinshasa, 10 juillet 2024 – La Première Ministre, Judith Suminwa, représentant le Chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi, a présidé ce mercredi la cérémonie de remise des brevets aux 25 lauréats de la 4ème promotion de l’École de Guerre de Kinshasa (EGK) au Centre supérieur militaire. Cet événement marque une étape importante dans le renforcement des capacités des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC).

Le gouvernement a profité de cette occasion pour réaffirmer son engagement envers la formation et la modernisation des FARDC, soulignant l’importance stratégique de disposer d’une armée bien formée et prête à relever les défis sécuritaires du pays.

Les 25 lauréats, dont 13 Congolais et 12 étrangers en provenance de Belgique, de la Centrafrique, de la République du Congo et du Togo, ont achevé un programme intensif couvrant la stratégie et l’art de la guerre, la géopolitique, les actions interministérielles et le leadership. Cette formation de haut niveau vise à renforcer la coopération militaire régionale et internationale, tout en dotant les FARDC des compétences nécessaires pour assurer la défense et la sécurité du territoire national.

La cérémonie s’est déroulée en présence de hauts responsables militaires, de diplomates et de représentants des pays partenaires, témoignant de l’importance accordée à cette initiative par la communauté internationale. La Première Ministre a salué les efforts des lauréats et les a encouragés à appliquer les connaissances acquises pour contribuer à la paix et à la stabilité, tant au niveau national qu’international.

Delphin Kankolongo

Continuer la lecture

Actualités

Est du pays : Les Rebelles du M23-RDF Brouillent le GPS et Perturbent la Navigation Aérienne sur les Routes Goma-Beni et Goma-Butembo

Publié le

sur

Rédigé par

La guerre dans l’est de la République Démocratique du Congo continue de provoquer des perturbations significatives, notamment dans le domaine de la navigation aérienne. Selon plusieurs sources, les rebelles du M23-RDF auraient brouillé le système de géo-positionnement par satellite (GPS) sur les tronçons Goma-Beni et Goma-Butembo.

Des informations provenant de l’aéroport de Goma indiquent que depuis hier, les avions en provenance de Goma à destination de Butembo et Beni rencontrent de grandes difficultés de navigation. Seuls les pilotes familiers avec ces trajectoires prennent le risque de voler sans l’assistance du GPS.

“Nous avons suspendu momentanément les vols à destination de Goma-Butembo, nous atterrissons encore difficilement à Beni. Nous pensons que le GPS est brouillé dans certaines zones du grand nord de la province du Nord-Kivu”a déclaré une source proche d’une compagnie régulière de Goma-Butembo.

Cette situation complique davantage les efforts pour apporter de l’aide humanitaire et assurer la sécurité des civils dans cette région en proie aux conflits. Les autorités locales et les compagnies aériennes travaillent en collaboration pour trouver des solutions et assurer la sécurité des vols dans cette zone critique.

Delphin Kankolongo

Publicité
Continuer la lecture

Actualités

Kinshasa : Le Gouverneur Daniel Bumba Lubaki Reçu par la Ministre des Affaires Foncières Acacia Bandubola Mbongo pour Lancer l’Opération Coup de Poing

Publié le

sur

Rédigé par

La Ministre d’État, Ministre des Affaires Foncières, Acacia Bandubola Mbongo, a accueilli ce mercredi 10 juillet 2024, dans son cabinet de travail, le Gouverneur de la ville de Kinshasa, Daniel Bumba Lubaki. Cette rencontre visait à solliciter le soutien du Gouvernement Central pour une initiative majeure, l’ »Opération Coup de Poing », destinée à assainir la capitale congolaise.

Lors de cet entretien, le Gouverneur Bumba a exposé la nécessité de disposer d’un site adéquat pour servir de décharge publique, afin de mener à bien cette opération de nettoyage. L’objectif principal de cette initiative est d’éliminer les déchets qui envahissent Kinshasa, offrant ainsi aux habitants un environnement plus propre et plus sain.

La Ministre des Affaires Foncières, Acacia Bandubola Mbongo, a assuré de son plein appui à cette opération. Elle s’est engagée à accompagner le Gouverneur dans cette démarche et à travailler pour trouver des solutions durables en matière de gestion des déchets.

Delphin Kankolongo

Continuer la lecture

Actualités

Vital Kamerhe Élu Membre du Bureau de l’Assemblée Parlementaire de la Francophonie : Un Nouvel Élan pour la Diplomatie Parlementaire Congolaise

Publié le

sur

Rédigé par

Le président de l’Assemblée nationale, Vital Kamerhe, a été élu membre du bureau de l’Assemblée parlementaire de la francophonie (APF), représentant la République Démocratique du Congo aux côtés de cinq autres pays africains : le Bénin, la Côte d’Ivoire, l’île Maurice, la Mauritanie et le Cap-Vert. Cette élection marque une étape importante pour la diplomatie parlementaire congolaise, consolidant la position de la RDC au sein de cette institution influente.

Le bureau de l’APF, composé d’une trentaine de membres, est l’instance de pilotage politique de l’institution. Il se réunit deux fois par an pour discuter des enjeux majeurs touchant les pays membres. Le travail parlementaire s’effectue dans six instances : la Commission des affaires économiques, sociales et environnementales (CAESE), la Commission des affaires parlementaires (CAP), la Commission de l’éducation, de la culture et de la communication (CECC), la Commission politique (CP), le Réseau des femmes parlementaires (RFP) et le Réseau des jeunes parlementaires (RJP).

Lors de la 49ème session plénière de l’APF, tenue à Montréal, Canada, Vital Kamerhe a profité de son discours, le mardi 9 juillet, pour dénoncer fermement l’agression de la RDC par le Rwanda et l’Ouganda. Il a appelé les deux pays à retirer leurs troupes du territoire congolais, soulignant l’importance de respecter la souveraineté et l’intégrité territoriale de la RDC.

En outre, Vital Kamerhe a salué la victoire de la diplomatie parlementaire congolaise, suite à la signature d’une résolution par 34 membres de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF), condamnant l’agression rwandaise dans la province du Nord-Kivu, située à l’est de la RDC. Il a également exhorté l’OIF à prendre des sanctions contre le Rwanda et l’Ouganda, afin de mettre fin aux hostilités et de promouvoir la paix et la stabilité dans la région.

Delphin Kankolongo

Continuer la lecture

Actualités

Participation de Vital Kamerhe à la 49ème Session de l’Assemblée Parlementaire Francophone : Un Plaidoyer pour la Sécurité de la RDC

Publié le

sur

Rédigé par

Montréal, Canada – Le président de l’Assemblée nationale de la République Démocratique du Congo (RDC), Vital Kamerhe, accompagné de huit députés nationaux et de quelques membres de son cabinet, participe depuis le 5 juillet à la 49ème session plénière de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF), selon Forum des As.

Lors de son discours prononcé le 9 juillet, Vital Kamerhe a attiré l’attention des délégués présents sur la situation sécuritaire alarmante dans l’est de la RDC, où les rebelles du M23, soutenus par le Rwanda, exacerbent les conflits. Kamerhe a souligné la gravité de cette situation, la comparant aux crises en Ukraine et au Moyen-Orient, souvent priorisées par la communauté internationale.

Un Appel à l’Action de la Francophonie

S’adressant à l’organisation internationale de la Francophonie, Kamerhe a mis en exergue la guerre d’agression dont la RDC est victime depuis plus de trois décennies, particulièrement dans les provinces du Nord Kivu et de l’Ituri. Il a pointé du doigt le Rwanda et l’Ouganda comme étant les principaux agresseurs. Selon Mediacongo.net, il a insisté sur la nécessité pour l’APF de sortir de la diplomatie contemplative et d’adopter une approche proactive pour exiger le retrait des troupes rwandaises et ougandaises du territoire congolais.

Une Résolution Condamnatoire Obtenue

Grâce à ce lobbying, une résolution soutenue par 34 pays, condamnant l’agression rwandaise et les violences perpétrées par le M23, a été adoptée. Cette résolution dénonce également la mort de civils innocents et les diverses violences commises, rapporte Africa News.

Publicité

Réactions et Conséquences Internationales

En parallèle, la Cheffe de la Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en RDC (MONUSCO), Bintou Keïta, a alerté le Conseil de sécurité sur l’expansion rapide du M23 dans le Nord-Kivu et ses débordements dans le Sud-Kivu, malgré les efforts continus des forces armées congolaises appuyées par la MONUSCO et la SADC, relate la Tempête des Tropiques.

Le quotidien La Prospérité, quant à lui, souligne que les États-Unis appellent à la réforme des initiatives de traçabilité des minerais, afin de lutter contre l’exploitation et la taxation illicites qui profitent aux groupes armés, notamment en transitant par le Rwanda et l’Ouganda avant d’être exportés.

Delphin Kankolongo

Continuer la lecture

Actualités

Promouvoir l’Épanouissement de la Jeunesse en RDC : Appel à Noella Ayeganagato, Ministre de la Jeunesse, pour une Action Déterminante

Publié le

sur

Rédigé par

La jeunesse congolaise regorge de talents prometteurs mais fait face à des obstacles majeurs qui entravent leur épanouissement. Parmi ces défis, le manque de soutien financier constitue un frein significatif à leurs aspirations entrepreneuriales.

Les Défis Actuels de la Jeunesse

Nombreux sont les jeunes talents congolais qui voient leurs ambitions entravées par un soutien politique superficiel, souvent limité aux périodes électorales. Cette réalité compromet leur capacité à contribuer pleinement au développement national.

Comparaison avec d’Autres Contextes

En comparaison avec l’Europe, où les talents sont détectés et soutenus dès leur jeune âge, les jeunes en RDC doivent souvent se débrouiller seuls, ce qui limite gravement leur potentiel de développement.

Publicité

Appel Direct à Noella Ayeganagato

Maître Louis MADIA MOKONZI adresse un appel direct à la ministre de la Jeunesse, Noella Ayeganagato, pour une action immédiate. Il propose la création urgente d’une structure nationale dédiée à la promotion de la jeunesse. Cette entité devrait offrir des formations spécialisées et un soutien financier aux jeunes entrepreneurs, facilitant ainsi leur développement personnel et contribuant à l’essor économique du pays.

La Proposition de Maître Louis MADIA MOKONZI

En complément, il recommande vivement la création d’une chaîne de télévision dédiée à la jeunesse congolaise. Cette initiative permettrait de médiatiser et de valoriser les activités des jeunes à travers le pays, renforçant ainsi leur visibilité nationale et internationale.

Delphin Kankolongo

Publicité
Continuer la lecture

Actualités

Préparation d’une offensive à Goma : Des convois de véhicules des forces M23/RDF signalés traversant Rumangabo vers Kibumba, près de la frontière rwandaise

Publié le

sur

Rédigé par

Dans une situation tendue exacerbée par des mouvements militaires alarmants, la ville de Goma en République Démocratique du Congo semble être au bord d’une nouvelle menace. Selon des témoignages locaux recueillis à Rumangabo, des véhicules transportant des militaires du M23-RDF-UPD ont été observés traversant la région en direction de Kibumba, proche de Goma.

Un résident local a alerté sur une possible attaque imminente contre la ville, citant le passage récent de plusieurs véhicules militaires en provenance de Rutshuru. La société civile du territoire de Nyiragongo avait déjà sonné l’alarme plus tôt ce mois-ci, prévenant que le Rwanda planifiait une offensive contre Goma après les récentes élections au Rwanda.

Cette accusation a été soutenue par les déclarations internationales, notamment par la France au Conseil de Sécurité des Nations-Unies (ONU) condamnant l’implication présumée des forces rwandaises aux côtés du M23 et la violation de la souveraineté de la RDC.

En réponse à cette escalade, la France a exprimé un soutien ferme à la MONUSCO et aux efforts de médiation de l’Angola pour une résolution politique de la crise. Des appels ont été lancés pour renforcer la coopération entre les forces partenaires dans la région, soulignant l’urgence de désamorcer la situation avant qu’elle ne dégénère davantage.

Publicité

Delphin Kankolongo

Continuer la lecture

Actualités

Est de la RDC : « Le processus de Luanda est le seul et unique cadre dans lequel nous allons chercher une solution durable à la guerre dans l’Est, » (Thérèse Kayikwamba)

Publié le

sur

Rédigé par

Lors d’un briefing spécial avec la presse à Kinshasa, la ministre d’État congolaise des Affaires étrangères, Thérèse Kayikwamba, a clarifié que les récents débats à Zanzibar ne visaient pas un cadre formel de négociations, mais étaient centrés sur des discussions générales au sein de la Communauté d’Afrique de l’Est (East Africa Community, EAC). Accompagnée du ministre de la Communication et médias, Patrick Muyaya, elle a souligné que les discussions concernant l’état de la RDC sont encadrées par le processus de Luanda, mandaté par l’Union africaine et soutenu par le Conseil de sécurité des Nations Unies.

La ministre a réagi aux préoccupations soulevées par son homologue rwandais concernant une communication prématurée, affirmant que les intentions de la RDC étaient fraternelles et basées sur un message clair. Elle a également rappelé que les discussions sur l’État de la RDC restent alignées sur le processus de Luanda, écartant tout cadre décisionnel formel à Zanzibar.

Préoccupations sur l’implication présumée de l’Ouganda dans le conflit de l’Est

Lors du même briefing, Thérèse Kayikwamba a exprimé la préoccupation du gouvernement congolais suite au dernier rapport des experts de l’ONU, qui évoque l’implication présumée de l’Ouganda aux côtés des terroristes du M23 dans le conflit de l’Est. Elle a souligné l’importance des relations bilatérales solides entre la RDC et l’Ouganda et a annoncé que la question serait abordée à travers les canaux diplomatiques ainsi que dans le domaine de la défense, notamment à travers l’opération Shuuja qui facilite les échanges entre les Forces armées congolaises et ougandaises.

Trêve humanitaire au Nord-Kivu : Réaction de la RDC et appel à des mesures juridiques renforcées

La ministre d’État Thérèse Kayikwamba Wagner a salué l’initiative des États-Unis concernant la trêve humanitaire au Nord-Kivu, tout en appelant à une action plus approfondie incluant des mesures juridiques potentielles telles que des sanctions. Lors du briefing, elle a souligné que la diplomatie permet à tous les pays membres de l’ONU d’utiliser les bons offices, tout en encourageant une approche plus robuste pour résoudre les défis humanitaires dans la région.

Publicité

Delphin Kankolongo

Continuer la lecture

Actualités

RDC : Task Force du Haut Commandement Militaire, Félix Tshisekedi Définit de Nouvelles Stratégies pour la Sécurité de l’Est du Pays

Publié le

sur

Rédigé par

Kinshasa, 09 juillet 2024

Ce lundi, au Palais présidentiel de Montngaliema, le Président de la République, Félix Tshisekedi, a présidé la deuxième réunion de la Task Force du Haut Commandement militaire. Cette rencontre faisait suite à celle tenue le vendredi 5 juillet.

Outre la présence du Haut commandement militaire, cette réunion a rassemblé le Vice-Premier Ministre en charge de la Défense, les responsables des services de sécurité ainsi que certains conseillers du Chef de l’État. L’objectif principal était d’évaluer la situation militaire et sécuritaire dans l’Est de la République Démocratique du Congo.

Lors de cette session, le Commandant suprême des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) et de la Police Nationale a énoncé les orientations stratégiques à suivre. Il a également ordonné au Haut commandement militaire de mettre en œuvre les mesures décidées pour garantir l’intégrité territoriale du pays.

Delphin Kankolongo

Continuer la lecture

Les plus lus